Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05/06/2010

Terminus New Orleans...



eglise.jpg

bateau à aube.jpgLa Nouvelle-Orléans (New Orleans en anglais) est la plus grande ville de l'État de Louisiane, comptant 311 853 habitants et 1 134 029 dans l'agglomération (estimations de 2008).

C'est un centre industriel et de distribution, un port de mer important et une ville à la vie culturelle riche, ancienne et vibrante (d'où son surnom de Big Easy, la « grosse facile »), surtout pour sa musique : le jazz et sa cuisine à base de fruits de mer (crevettes, huîtres, écrevisses). La ville est située sur les bords du Mississippi, au sud du lac Pontchartrain.

Mais c'est aussi un endroit lié au tourisme de masse, peut être un peu trop, notre premier jour ici nous laisse perplexe...c'est pas mal, mais pas plus...le vieux carré français est joli , mais Bourbon Street sa rue principale, ressemble à une verion balnéaire de Pigalle...nous nous y retrouvons presque seuls alpagués par tous les valets de boîtes de strip tease ou bars louches où jouent des orchestres trés moyens...un grosse dame en vinyl rouge veut même nous montrer ses ...............

jambalaya.jpgTERRASSE.jpgIl nous faudra attendre notre deuxième soirée ici pour comprendre et apprécier l'esprit de la ville, ici on ne donne pas dans la dentelle; l'alcool coule à flot dans les rues et les touristes viennent pour se libérer d'une amérique un peu trop puritaine et parfois un peu coincée, quand le coeur de bourbon street bat a plein régime comme ce vendredi soir, c'est carrément plus sympa.

Nous avons repéré un restaurant ou  nous allons enfin goûter au Jambalaya (c'est trés bon!) arrosé d'un Kendall-Jackson blanc Californien (et dire que certains pensent encore qu'il n'y à qu'en France que l'on sait faire du bon vin...)

pigalle.jpg

bourbon 2.jpgEnsuite direction Bourbon street que nous retrouvons métamorphosée par la foule de touristes qui s'y déverse, c'est alcoolisé mais bon enfant, (nous ça nous choque pas car on à fini la bouteille de blanc au resto...), les groupes qui jouent sont bien meilleurs que la veille, cela nous réconcilie avec New Orleans.

Allez une petite glace pour fêter ça et on rentre à l'hotel, heureusement juste en face!

bourbon.jpg
La chanson du jour : TOES par zac brown band (2010)
 podcast

jour 12 : Un petit coin de golfe du Mexique

P1010632.JPGlili ray resto.jpgAujourd'hui nous sommes en route pour New Orleans où nous dormirons ce soir, pourtant une envie de voir l'océan nous anime, et voir l'océan en Louisiane n'est pas chose aisée puisque le bayou se déverse le plus souvent directement dans le golfe du Mexique, il n'y a pas de plage ou très peu. Un point au téléphone avec Thierry qui nous conseille de dépasser la Nouvelle Orléans pour repasser dans le Mississippi, aussitôt dit aussitôt dans la voiture et en route pour la plage! Nous allons prendre la route 90 qui longe la plage, c'est ce que nous faisons; cette côte a été ravagée par katrina, on y croise des lôtissements abandonnés et des maisons sur pilotis reconstruites à neuf mais dont beaucoup sont a vendre. Dès Port Louis les choses changent et nous longeons une grande plage de sable blanc, et nous nous panneau no.jpgpieds.jpgarrêtrons à Long Beach autre station balnéaire rasée par Katrina, mais l'endroit est très beau et redevenu à l'état sauvage; la marée noire n'a pas encore atteint la plage de Long Beach mais on sent que tout est sous surveillance. Nous déjeunons chez Lil'Rays le restaurant spécialisé dans les "Seafood" un sandwish au Catfish et une soupe pour qui vous savez et nous voilà en route pour new orleans sous la pluie...non sans avoir marqué le sable blanc de la plage de notre passage.

L'arrivée à New Orleans est impressionnante une pluie si forte que l'on n'y voit pas à un mètre et une violence et une puissnce jamais connue en France. Nous arrivons à peine à lire les panneau dont certains nous semblent pourtant familiers...

DSC03752.JPG

04/06/2010

jours 11 : Les bayous

bayou.jpgcroco.jpgCe matin nous partons de l'hôtel avec une grande envie de verdure et de campagne et nous allons être servis. Direction le bayou avec l'espoir de trouver quelqu'un pour nous le faire visiter en bateau, mais on ne peut pas dire que ce soit la haute saison, car tout semble désert, pas de touristes et pas d'autochtones ;nous sommes pourtant bien dans une zone importante pour qui veut découvrir cette particularité de la Louisiane. Après quelques détours et demi-tours nous finissons par trouver notre bonheur, nous embarquons sur un bateau conduit par un Cajun Francophone (ces ancêtres viennent de bordeaux!) qui va nous faire découvir cette région qu'il aime dans un français rocailleux et dépaysant. Pour appeler les alligators son "viens bayou beau.jpgvôôôiirrr Chérie viens vôôiirrr" est terriblement efficace!

LA137C1.jpgUne fois la visite terminée nous devons prendre la route après un repas rapide et qui ne laissera pas de souvenir impérissable car ce soir nous dormons à Houma à plusieurs heures de route. L'arrivée à Houma est un peu rocambolesque la chambre qu'on nous à donné dans l'hotel où nous dormirons est juste à côté du groupe de VMC et il fait un bruit d'enfer, une bonne heure de négociation d'aller retour d'une chambre à l'autre et nous voilà enfin installés pour la nuit.


Appeler un alligator à la mode cajun
Uploaded by foire-expo. - Explore new destinations and travel videos.

02/06/2010

jour 9 & 10 : Bienvenue en Acadiana

acadiana_flag_poster_print-p228574680165684592t5ta_400.jpgvisite.jpgNous voilà arrivés à Lafayette, cette ville de brille pas particulièrement par son architecture ni la richesse de ses édifices, ici la beauté est ailleurs et la richesse n'est pas étalée dans les rues ni sur les murs elle est plutôt dans le coeur des gens, ces Cajun descendants de français exilés d'Acadie.

L'Acadie fut une colonie française entre 1604 et 1713 elle devint "nouvelle angleterre" après qu'elle fût définitivement envahie par les anglais qui finirent par déporter ses habitants entre 1755 et 1763, dans les colonies anglaises sur la côte Est des futurs états-unis pour certains, emprisonnés pour d'autres. Ces acadiens emprisonnés dans les geoles anglaises seront finalement rapatriés en France ou il ne se sentiront plus chez eux, ils décideront donc d'embarquer de La Rochelle pour la Louisiane nouvelle colonie française du nouveau monde. 1500 d'entre eux formeront les bases de la culture cajun dans cette nouvelle Acadie, l'acadiana. (rien à voir avec le modéle citroën acadiane qui  ne fût jamais connus des autochtones...)

radoll.jpgrandol 2.jpgPendant 50 ans les acadiens ont été interdits de français dans les écoles, un peu comme les occitans...et cela se ressent le paradoxe est qu'ici tout est écrit en français du nom des rues jusqu'aux patronymes locaux qui sentent bons la vieille France,  par contre le parlé c'est un peu éteint, pourtant le folklore est très présent nous avons donc décidés de tenter une soirée à la cajun dans un restaurant avec un orchestre et une piste de danse! Notre choix c'est très vite porté sur Randol's un restau pas trop touristique. Repas à 18h30...à l'américaine une cuisine géniale qui change des burgers, sirloins (steack) rib-eyes (ça n'existe pas chez nous car on coupe le boeuf différement, et c'est dommage!) ou autres pizzas ingurgités depuis plus d'une semaine! Crevettes, catfish et ecrevisses au menu un peu épicé mais top! Et puis la danse cajun on s'y laisse prendre, on à dansé jusqu'a 22h00 sous le regard un peu amusé des experts américains mais qui on quand même pris des notes quand on à attaqué un rock! Bonne soirée...

bayou1.jpgplat.jpgLe raffinement de la cuisine en Louisiane se confirmera le lendemain à Breaux Bridges ou nous avons pris le meilleur repas de notre séjour au "café des amis", le repas terminé direction le bayou pour un premier contact et notre première rencontre avec un alligator sauvage juste sur le bord de la route..ça fait drôle mais ils font partie du paysage depuis toujours alors pourquoi changer?

Demain direction Houma, ou nous verrons sûrement les dégats de la marée noire gentiment organisée par BP...d'ici de nombreux marécages et, nous l'espérons de nombreux alligators nous attendent...a demain

bayou 2.jpgcroco 1.jpgLa chanson du jour : "D'acadie à la Louisiane" de bruce d'aigrepont qui raconte l'odyssée Acadienne
podcast