Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05/05/2012

Blog de voyage

Voici la chronique d'un parcours commencé à Chicago dans l'Illinois et ayant pour destination La nouvelle Orléans

05/06/2010

Terminus New Orleans...



eglise.jpg

bateau à aube.jpgLa Nouvelle-Orléans (New Orleans en anglais) est la plus grande ville de l'État de Louisiane, comptant 311 853 habitants et 1 134 029 dans l'agglomération (estimations de 2008).

C'est un centre industriel et de distribution, un port de mer important et une ville à la vie culturelle riche, ancienne et vibrante (d'où son surnom de Big Easy, la « grosse facile »), surtout pour sa musique : le jazz et sa cuisine à base de fruits de mer (crevettes, huîtres, écrevisses). La ville est située sur les bords du Mississippi, au sud du lac Pontchartrain.

Mais c'est aussi un endroit lié au tourisme de masse, peut être un peu trop, notre premier jour ici nous laisse perplexe...c'est pas mal, mais pas plus...le vieux carré français est joli , mais Bourbon Street sa rue principale, ressemble à une verion balnéaire de Pigalle...nous nous y retrouvons presque seuls alpagués par tous les valets de boîtes de strip tease ou bars louches où jouent des orchestres trés moyens...un grosse dame en vinyl rouge veut même nous montrer ses ...............

jambalaya.jpgTERRASSE.jpgIl nous faudra attendre notre deuxième soirée ici pour comprendre et apprécier l'esprit de la ville, ici on ne donne pas dans la dentelle; l'alcool coule à flot dans les rues et les touristes viennent pour se libérer d'une amérique un peu trop puritaine et parfois un peu coincée, quand le coeur de bourbon street bat a plein régime comme ce vendredi soir, c'est carrément plus sympa.

Nous avons repéré un restaurant ou  nous allons enfin goûter au Jambalaya (c'est trés bon!) arrosé d'un Kendall-Jackson blanc Californien (et dire que certains pensent encore qu'il n'y à qu'en France que l'on sait faire du bon vin...)

pigalle.jpg

bourbon 2.jpgEnsuite direction Bourbon street que nous retrouvons métamorphosée par la foule de touristes qui s'y déverse, c'est alcoolisé mais bon enfant, (nous ça nous choque pas car on à fini la bouteille de blanc au resto...), les groupes qui jouent sont bien meilleurs que la veille, cela nous réconcilie avec New Orleans.

Allez une petite glace pour fêter ça et on rentre à l'hotel, heureusement juste en face!

bourbon.jpg
La chanson du jour : TOES par zac brown band (2010)
 podcast

jour 12 : Un petit coin de golfe du Mexique

P1010632.JPGlili ray resto.jpgAujourd'hui nous sommes en route pour New Orleans où nous dormirons ce soir, pourtant une envie de voir l'océan nous anime, et voir l'océan en Louisiane n'est pas chose aisée puisque le bayou se déverse le plus souvent directement dans le golfe du Mexique, il n'y a pas de plage ou très peu. Un point au téléphone avec Thierry qui nous conseille de dépasser la Nouvelle Orléans pour repasser dans le Mississippi, aussitôt dit aussitôt dans la voiture et en route pour la plage! Nous allons prendre la route 90 qui longe la plage, c'est ce que nous faisons; cette côte a été ravagée par katrina, on y croise des lôtissements abandonnés et des maisons sur pilotis reconstruites à neuf mais dont beaucoup sont a vendre. Dès Port Louis les choses changent et nous longeons une grande plage de sable blanc, et nous nous panneau no.jpgpieds.jpgarrêtrons à Long Beach autre station balnéaire rasée par Katrina, mais l'endroit est très beau et redevenu à l'état sauvage; la marée noire n'a pas encore atteint la plage de Long Beach mais on sent que tout est sous surveillance. Nous déjeunons chez Lil'Rays le restaurant spécialisé dans les "Seafood" un sandwish au Catfish et une soupe pour qui vous savez et nous voilà en route pour new orleans sous la pluie...non sans avoir marqué le sable blanc de la plage de notre passage.

L'arrivée à New Orleans est impressionnante une pluie si forte que l'on n'y voit pas à un mètre et une violence et une puissnce jamais connue en France. Nous arrivons à peine à lire les panneau dont certains nous semblent pourtant familiers...

DSC03752.JPG

04/06/2010

jours 11 : Les bayous

bayou.jpgcroco.jpgCe matin nous partons de l'hôtel avec une grande envie de verdure et de campagne et nous allons être servis. Direction le bayou avec l'espoir de trouver quelqu'un pour nous le faire visiter en bateau, mais on ne peut pas dire que ce soit la haute saison, car tout semble désert, pas de touristes et pas d'autochtones ;nous sommes pourtant bien dans une zone importante pour qui veut découvrir cette particularité de la Louisiane. Après quelques détours et demi-tours nous finissons par trouver notre bonheur, nous embarquons sur un bateau conduit par un Cajun Francophone (ces ancêtres viennent de bordeaux!) qui va nous faire découvir cette région qu'il aime dans un français rocailleux et dépaysant. Pour appeler les alligators son "viens bayou beau.jpgvôôôiirrr Chérie viens vôôiirrr" est terriblement efficace!

LA137C1.jpgUne fois la visite terminée nous devons prendre la route après un repas rapide et qui ne laissera pas de souvenir impérissable car ce soir nous dormons à Houma à plusieurs heures de route. L'arrivée à Houma est un peu rocambolesque la chambre qu'on nous à donné dans l'hotel où nous dormirons est juste à côté du groupe de VMC et il fait un bruit d'enfer, une bonne heure de négociation d'aller retour d'une chambre à l'autre et nous voilà enfin installés pour la nuit.


Appeler un alligator à la mode cajun
Uploaded by foire-expo. - Explore new destinations and travel videos.

02/06/2010

jour 9 & 10 : Bienvenue en Acadiana

acadiana_flag_poster_print-p228574680165684592t5ta_400.jpgvisite.jpgNous voilà arrivés à Lafayette, cette ville de brille pas particulièrement par son architecture ni la richesse de ses édifices, ici la beauté est ailleurs et la richesse n'est pas étalée dans les rues ni sur les murs elle est plutôt dans le coeur des gens, ces Cajun descendants de français exilés d'Acadie.

L'Acadie fut une colonie française entre 1604 et 1713 elle devint "nouvelle angleterre" après qu'elle fût définitivement envahie par les anglais qui finirent par déporter ses habitants entre 1755 et 1763, dans les colonies anglaises sur la côte Est des futurs états-unis pour certains, emprisonnés pour d'autres. Ces acadiens emprisonnés dans les geoles anglaises seront finalement rapatriés en France ou il ne se sentiront plus chez eux, ils décideront donc d'embarquer de La Rochelle pour la Louisiane nouvelle colonie française du nouveau monde. 1500 d'entre eux formeront les bases de la culture cajun dans cette nouvelle Acadie, l'acadiana. (rien à voir avec le modéle citroën acadiane qui  ne fût jamais connus des autochtones...)

radoll.jpgrandol 2.jpgPendant 50 ans les acadiens ont été interdits de français dans les écoles, un peu comme les occitans...et cela se ressent le paradoxe est qu'ici tout est écrit en français du nom des rues jusqu'aux patronymes locaux qui sentent bons la vieille France,  par contre le parlé c'est un peu éteint, pourtant le folklore est très présent nous avons donc décidés de tenter une soirée à la cajun dans un restaurant avec un orchestre et une piste de danse! Notre choix c'est très vite porté sur Randol's un restau pas trop touristique. Repas à 18h30...à l'américaine une cuisine géniale qui change des burgers, sirloins (steack) rib-eyes (ça n'existe pas chez nous car on coupe le boeuf différement, et c'est dommage!) ou autres pizzas ingurgités depuis plus d'une semaine! Crevettes, catfish et ecrevisses au menu un peu épicé mais top! Et puis la danse cajun on s'y laisse prendre, on à dansé jusqu'a 22h00 sous le regard un peu amusé des experts américains mais qui on quand même pris des notes quand on à attaqué un rock! Bonne soirée...

bayou1.jpgplat.jpgLe raffinement de la cuisine en Louisiane se confirmera le lendemain à Breaux Bridges ou nous avons pris le meilleur repas de notre séjour au "café des amis", le repas terminé direction le bayou pour un premier contact et notre première rencontre avec un alligator sauvage juste sur le bord de la route..ça fait drôle mais ils font partie du paysage depuis toujours alors pourquoi changer?

Demain direction Houma, ou nous verrons sûrement les dégats de la marée noire gentiment organisée par BP...d'ici de nombreux marécages et, nous l'espérons de nombreux alligators nous attendent...a demain

bayou 2.jpgcroco 1.jpgLa chanson du jour : "D'acadie à la Louisiane" de bruce d'aigrepont qui raconte l'odyssée Acadienne
podcast

31/05/2010

jour 7 & 8 : le temps des plantations

P1010308.jpgVoici l'étape plantations que nous débutons à Natchez dans le Mississippi, la ville fût crée par les français alors fournisseurs officiels d'esclaves pour le nouveau monde, et ces français de Natchez furent si durs envers leur main d'oeuvre gratuite, que les esclaves se révoltèrent ave l'aide des anglais, tous les français furent audubont.jpgdécimés, y pas de quoi être fier...quoi qu'il en soit la ville épargnée par la guerre de secession regorge de vieilles demeures sur le bord du Mississippi mais le meilleur est à venir en arrivant en Louisiane à Saint-Franvisville encore une ville d'origine française qui regorge de plantations dans le style d'"autant en emporte le vent", les colonades typiques et les interieurs imitant le "made in europe" donne une ambiance particulière, certaines on même des jardins "à la française"même si on est loin de Versailles! Mais tout cela a beaucoup de charme et témoigne de la volonté des riches colons de continuer à vivre de la même façon que sur le vieux continent.

Et nous dans tout cela? Nous décidons de nous mettre en quête d'une nuit au calme dans une plantation, et nous trouvons après plusieurs miles de recherche la plantation Greenwood (toujours en activité, mais sans les esclaves!) qui nous ouvre les bras.greenwood.jpg Enfin, nous forçons un peu le destin car tout semble fermé, en cherchant un peu nous trouvons quelqu'un et obtenons une chambre, "YES"!

Face au vénérable  bâtiment qui servit de cadre à plusieurs films, les chambres sont superbes et la vue donne sur le plan d'eau et la plantation! Pour couronner le tout nous sommes les seuls clients, donc le soir venu le parc et la plantation sont à nous seuls!

P1010372.jpgC'est calme et paisible, allez ce soir comme tout est fermé (memorial day week end) on mange sur le patio de la chambre! Ensuite soirée rockin'chair au frais...c'est top!

Le lendemain un dernier tour du propiétaire et en route pour Lafayette, pas les galeries mais la capitale Cajun.

29/05/2010

jour 6 : Graceland & Sun records

P1000993.JPGAprès 5h00 sur "la route de Memphis" et une halte dans un restaurant ou les clients semblaient tout droit hotem.jpgsortis de la série "sheriff fais moi peur" (Et en plus c'était délicieux) nous voici arrivés à Memphis en soirée, notre hotel est juste en face Graceland la forme de sa piscine met dans l'ambiance.

Graceland est juste en face avec son portail vu de si nombreuses fois que cela fait drôle de se dire que c'est le vrai, demain matin nou attaquons la visite.

graceland.jpgA 9h00 nous voici prêts à visiter, nous montons dans la navette, passons le fameux portail et voici la demeure du king qui nous apparait moins kitch que ce qu'on ne le dit et elvis.jpgplus émouvante qu'on ne pouvait l'imaginer, l'interieur est plus sobre que prévu, la collection de trophées, de tenues de scènes et de films ainsi que tous les disques d'or obtenus par l'artiste impressionne. La visite se termine sur la tombe d'Elvis...moment d'émotion quand même. Plus tard nous visiterons les deux avions d'elvis et l'exposition de toutes ses voitures dont la fameuse cadillac rose.

sun 3.jpgPause hamburger à Midi et nous voilà repartis sous une chaleur étouffante vers le studio Sun records ou Sam Phillips à permis à Elvis, Roy Orbison, Jerry Lee Lewis, Ike Turner, Johnny Cash, Carl Perkins et bien d'autres d'inventer ici l'histoire du Rock N'roll. Il y à encore des ondes dans ce local... La visite est instructive

Allez un peu de culture rock : Sam Philips sera à l'origine d'un grand nombre de tubes et d'artistes reconnus dans un genre qu'il contribue à créer, même si a ses début Il est spécialisé dans l'enregistrement amateur pour les particuliers (mariages, cérémonies, ...), avant de détourner son activité vers les musiciens noirs et le blues.

sun 2.jpgBien qu' Ike Turner et les Kings of Rhythm y aient enregistré Rocket 88 en 1951, considéré par certains comme le premier morceau rock'n'roll de l'histoire de la musique, ce seront les studios Chess Records de Chicago, auxquels a été cédée la licence, qui bénéficieront des retombées, notamment économiques.

sun4.jpgLa première production officielle des studios Sun est en mars 1952: Drivin' Slow par Johnny London.

Le 5 juillet 1954 est une date mémorable pour le label, puisqu'Elvis Presley, alors inconnu, y enregistre That's All Right Mama, une reprise d'Arthur Crudup, qui deviendra son premier tube.

Puis d'autres artistes, aujourd'hui célèbres, lui devront de leur avoir donné leur première chance, tels Carl Perkins avec Blue Suede Shoes, Jerry Lee Lewis avec Whole Lotta Shakin' Goin' On et Great Balls of Fire, Roy Orbison, Johnny Cash, ...

P1010200.JPGsun 1.jpgLe 4 décembre 1956 est une autre date mémorable : alors que Jerry Lee Lewis, Johnny Cash, Carl Perkins se trouvent en studio pour enregistrer, débarque Elvis Presley. Ils débutent une improvisation que Sam Phillips ne manquera pas de mettre sur bandes; mais le disque ne sortira que bien des années plus tard sous le nom de The Million Dollar Quartet.

MillionDollarQt.jpg

Après le rachat du contrat d'Elvis Presley par RCA Records (Radio Corporation of America, maintenant propriété de Sony BMG Music Entertainment) en 1956, puis le départ de Johnny Cash pour le label CBS Records (Columbia Broadcasting System, également maintenant propriété de Sony BMG Music Entertainment) en 1958, marque la fin de la période dorée des studios Sun.

 

27/05/2010

jour 4 & 5 : Welcome to music City

P1000979.JPGP1000963-1.JPGNashville, auto-proclamée "Music City" est la capitale mondiale de la country music même si nous avons pu nous rendre compte que c'est beaucoup plus ouvert que ça. Ici à chaque coin de rue un bar et dans chaque bar un groupe ou un chanteur du matin jusqu'au soir et cela va au delà du piège a touriste c'est une façon d'être, de nombreux chanteurs plus ou moins bons viennent tenter leur chance, espérant se faire remarquer et décrocher un contrat.

Le centre ville est très agréable avec son mélange de tradition et de modernité et la ville bouge de façon phénoménale, ça construit et ça rénove partout.

DSC03710.JPGP1000985.JPGEt puis Nasville c'est aussi le "Gran Ole Opry" salle mythique où les stars de la country viennent participer à l'emission de radio du même nom sur WSM. Mais pour le coup le gran ole opry moderne et l'énorme  centre commercial juste à côté sont fermés car ils ont été inondés au début du mois c'est donc dans la salle originelle le "Ryman Auditorium" que nous avons assité au concert avec de vieilles gloires en début puis ricky stagg, Steve Wariner, Vince Gill, et Brad Paisley (Ghislaine dit que c'est "le Marc Lavoine de la country" car elle à pu l'approcher de très près et est tombée sous le charme...bref...pas de commentaires..Brad Paisley c'est quand même plus que ça)

P1000943.JPGEt puis Nasville c'est aussi le "Country Music All Of Fame" un musée interactif et DSC03641.JPGmoderne à la gloire de la musique country de ses racines gospel et folklorique anglaise jusqu'au star d'aujourd'hui (dont font partie ricky stagg, Steve Wariner, Vince Gill, et Brad Paisley et oui...) avec en prime une collection de guitares, de voitures (dont la cadillace d'elvis avec poignées de porte  et interieur plaqué or et une télé pour les passagers... c'est très kitch) et de tenues de scène ou d'objet liés à la musique ayant appartenus aux grand noms de la musique. Ce musée est réellement génial à visiter pour qui apprécie le rock et la country.

Ce matin c'est avec regrets que nous quittons Nashville pour Memphis. Un petit tour au magasin "guitar Center" (toutes les gammes Fender, Gibson, marshall, vox, roland, yamaha complétes et en stock!) et nous prenons la route

26/05/2010

Brad Paisley Live by Ghislaine

Enregistré le mardi 25 mai au ryman auditorium de Nashville:
brad paisley : "water" live
Uploaded by foire-expo. - See the latest featured music videos.

25/05/2010

jour 3 : Vers Saint Louis sur la route 66


La chanson du jour : Josh Thompson "way out here" (2010) notez les références "John Wayne, Johnny Cash & John deere..."podcast
P1000850.JPGDépart de Dwight tôt car la route 66 ayant été fermée et remplacée par des autoroutes depuis longtemps elle se découvre, s'apprivoise, se mérite! Pas une carte sur lesquelle elle est tracée et je ne parle pas d'espoir en nos GPS en la matière, ça se fait au feeling et à l'ancienne car le fléchage est existant mais discret!

old 66.jpgEntre Dwight et Pontiac (qui a donné son nom à la marque de voiture dont la mort est malheureusement annoncée dans les prochains mois suite à la faillite de General motors), on suit la 66  parallèle à la route originelle aujourd'hui désaffectée, elle même parallele à l'autoroute...ça ne s'invente pas. La vieille 66 sauvée de l'oublie par le "revival" amorcé dans les années 90 est là comme un vestige d'une autre époque, celle des belles américaines et de la réussite à l'ouest.

maison.jpgAu détour d'une route ou nous étions perdus nous trouvons une maison, ça tombe bien, depuis le temps qu'on en cherche une! Quelqu'un l'avait jetée là sur le bord de la route! Je dis bien jetée cette maison a visiblement été déplacée et jetée dans geant 2.jpgun terrain vague, c'est aussi ça la démesure de l'amérique!

A Atlanta, 800 habitants je crois...pas la capitale du Coca, bous retrouvons le deuxième geant de la route 66, dans une version hot dog, il en existe un troisième a Springfield version porte drapeau.

Enfin nous arrivons à Saint-Louis Missouri et son arche mythique qui veillera sur nous ce soir...Bonne nuit car demain la route vers Nashville sera longue

arche.jpgP1000917.JPG

24/05/2010

Jour 2 : Chicago on the Lake

P1000687.JPGP1000682.JPGComme prévu petit déjeuner chez Lou Mitchell's, puis départ pour une visite de chicago en bateau d'abord le centre ville puis vu du  lac Michigan. En revenant à l'hotel, rencontre avec une vieille connaissance, mais comme ici il y en a tous les coins de rue, il faut bien se résoudre à l'idée..non ce n'est pas la notre, la notre doit toujours être dans son garage à la maison (j'espère!)

La ville de Chicago vu de l'eau se révèle sous un jour encore plus beau et encore plus impressionnant (la photo est bien de nous! c'est dire si c'est beau...)

chicago vu du lac michigan.jpg

lombzrdi basse def.jpgPlus tard nous quittons les rives du lac Michigan pour commencer notre périple sur la "route 66" historique qui nous mènera jusque dans le Missouri. La route est tranquille souvent en parallèle de l'autoroute, le bitume n'est pas de première jeunesse mais le plaisir est là, les "good vibes" de la "mother road" hantent toujours les lieux.

Sur la route halte obligatoire a Wilmington pays du vrai géant vert, le "Geminin Giant" qui accueille les visiteurs de la 66 depuis 1965. Devant le Géant nous rencontrons des bikers venus de Perpignan qui nous prêtent leurs motos pour faire la photo. Le voir en vrai était un rêve d'enfance!

gemini giant.jpgLe titre du jour : Le groupe Savanah Jack "I know" (2010)
podcast

23/05/2010

jour 1 : Chicago

P1000605.JPGAprès neuf heures de vol dans les pattes nous voici à nouveau sur la terre promise! Un peu de démerde pour trouver le "Car rental" et après avoir déplacé trois vehicules pour prendre celui qui nous interessait (aux états unis on choisi sa voiture de location sur le parking en self service, après avoir fait les formalités) nous voilà partis vers le downtown de Chicago, heureusement que dieu à inVenté le GPS!

Le downtown de chicago est un symbole d'archtecture moderne, et l'ex sears tower (sears c'est un mélange de la redoute et des galeries lafayette mélangés..)avec ses 100 étages et ses 443 mètres domine la ville.P1000609.JPG

POur le côté culturel : Chicago est la troisième plus grande ville des États-Unis, située dans l'État de l'Illinois, elle est le chef-lieu du comté de Cook. C'est la plus grande ville de la région du Middle West. Elle se trouve sur la rive sud-ouest du lac Michigan, un des Grands Lacs de l'Amérique du Nord. Les rivières Chicago et Calumet traversent la ville. Fondée en 1770, Chicago devient une municipalité en 1833 et acquiert officiellement le statut de ville en 1837.P1000661.JPGLa ville de Chicago proprement dite compte aujourd'hui 2 853 114 habitants et les limites de la ville s'étendent sur 606 km2. Ses habitants s'appellent les Chicagoans. L'agglomération de Chicago est la troisième des États-Unis avec une population de 8 711 000 habitants s'étendant sur 5 498 km2. L'aire urbaine de Chicago-Naperville-Joliet communément appelée « Chicagoland » compte 9 785 747 habitants et s'étend sur 28 163 km2, ce qui en fait la quatrième aire urbaine de l'Amérique du Nord après Mexico, New York et Los Angeles.

Voilà c'est fait demain visite en détail et tour en bâteau après un petit déj chez Lou mitchell's un restaurant mythique car donnant le pont de départ de la route 66 historique

 Le titre du jour : Easton Corbin "A little more country than that" (2010)

podcast

21/05/2010

le parcours

 petit.jpgChicago-New Orleans en 15 jours, un peu de route 66, beaucoup de country, du blues et la maison d'Elvis avant de rejoindre le Delta du Mississippi voici en quelques lignes le parcours 2010, comme d'habitude 100% maison dans l'organisation et le choix des ponts de chutes. 1526 miles...2442 Km et quelques à avaler comme un hamburger bien juteux bercé par la radio country du coin, le rêve quand on aime!

Première étape Chicago demain dans l'après Midi, heure locale.

Le titre du jour : Brad Paisley "American Saturday Night" (2010)
podcast

J-1 c'est parti

037mr8d6.jpgCa y est on est partis...enfin presque, aura t'on le courage d'alimenter ce blog pendant nos 15 jours de balade, les réseaux WIFI nous seront ils favorables? Serons-nous productifs ou relax? Prendrons-nous le temps de publier des photos...des vidéos...mystère!

 

Revenez voir de temps en temps on ne sait jamais....

Le titre du jour : American Honey par le groupe Lady Anthebellum (2010)
podcast